Communiqué de presse d’Alternatiba Rouen :5 ans après la COP21, Samedi 12 déc, décrétons l’URGENCE CLIMATIQUE !

Communiqué de presse d’Alternatiba Rouen :5 ans après la COP21, Samedi 12 déc, décrétons l’URGENCE CLIMATIQUE !

A Rouen, ni autoroute A133-134 du « Monde d’Avant », ni Amazon du « Monde d’Après » : Élu.e.s de Rouen et de la Métropole, tenez vos promesses !

Il y a 5 ans, en décembre 2015, la COP21 se réunissait à Paris et débouchait sur un accord qui engageait 195 pays à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 40 % d’ici 2030 par rapport à 1990…

Dès 2013, naissait le mouvement citoyen Alternatiba, bien décidé à ouvrir le dialogue sur la question climatique et à faire en sorte que les déclarations des responsables politiques soient respectées.

Nous avons créé Alternatiba à Rouen en 2014, et nous nous sommes donnés pour objectif de contribuer à faire connaître les alternatives existantes, concrètes et locales à mettre en œuvre pour « changer le système, pas le climat ».

A Rouen, depuis 5 ans, comme partout en France et dans le monde, de plus en plus de citoyen.ne.s, jeunes et moins jeunes, se sont mobilisé.e.s pour agir, prendre des initiatives et exiger de nos représentant.e.s politiques du courage, des actions fortes et durables : marches pour la climat et la justice sociale, villages des alternatives avec des centaines d’associations fédérées, des milliers de personnes venues participer à des ateliers, conférences et formations, actions de désobéissance civile pour dénoncer l’évasion fiscale etc.

5 ans de perdus !

Aujourd’hui, nous faisons le bilan et nous posons nos exigences pour la suite.

5 ans après, le constat de l’inaction climatique de notre Gouvernement face à une urgence de plus en plus pressante, est alarmant. Nous constatons que les engagementspris par notre pays pour freiner le dérèglement climatique et pour offrir un monde viable aux générations à venir, n’ont pas été tenus.

Nous prenons la mesure des victoires et des avancées gagnées pendant ces 5 années de mobilisations citoyennes, mais également du retard, des erreurs, de la colère et de l’incompréhension qui grondent partout dans les rues.

L’élection à la Mairie de Rouen et à la Présidence de la Métropole de Nicolas Mayer Rossignol est un effet différé de cette préoccupation citoyenne. Il a déjà pris des décisions allant dans le bon sens : moratoire sur la destruction de la forêt du Madrillet, renaturation de la ville engagée, travail sur une démocratie plus directe, vote de défiance sur le projet de méga entrepôt Amazon prévu à Petit Couronne. Mais il faut aller plus vite, plus loin. 

Le Conseil d’État a récemment donné trois mois au gouvernement français pour respecter ses engagements sur le climat. Quelques jours plus tard, le même Conseil d’État rejetait le recours porté par les associations rouennaises et plusieurs Mairies contre l’Autoroute A133-134, « pseudo-contournement est ». Les mots nous manquent face à cette incohérence. 

Alors que la crise sanitaire et sociale que nous traversons prouve la nécessité d’unerupture immédiate et radicale avec le « Monde d’Avant », le gouvernement poursuit et aggrave sa politique écocide et libérale qui permet aux grands groupes de prospérer sur la destruction des petits commerces et de l’industrie, comme la Chapelle d’Arblay. 

Le temps des actes est venu

Nous attendons du Président de la Métropole et de sa majorité l’abandon définitif du financement du projet d’autoroute d’un autre siècle, et l’organisation d’une véritable concertation collective pour un plan de mobilité sur toute la Métropole.

Nous attendons un soutien clair au combat contre l’implantation de l’entrepôt géant d’Amazon à Petit couronne, qui causerait un trafic routier supplémentaire de plus de 1000 camions par jour et saccagerait l’économie locale et l’emploi.

À Rouen, nous devons faire bouger les choses en prenant les bonnes décisions !

Lors de notre Chapiteau des Possibles de septembre 2020, malgré la pandémie, plus de 51 associations et environ 1 000 personnes sont venues proposer leurs idées, donner leur avis sur la transition écologique pour la Métropole. Ici, comme partout ailleurs, des solutions existent, mettons-les en œuvre !

Pour exiger de véritables réponses politiques aux crises climatiques, écologiques et sociales, pour reprendre ensemble le pouvoir sur notre avenir commun, sur celui de nos enfants, nous vous appelons à un grand rassemblement

Samedi 12 Déc à 11H station métro Théâtre des Arts

pour décréter ensemble  L’URGENCE CLIMATIQUE !


Cette article est un partage du communiqué de presse d’Alternative Rouen.

Facebook Alternatiba Rouen

Twitter Alternatiba76

Site web Alternatiba Rouen

contact@alternatiba-rouen.fr

Contacts :
Sylvie Fusil 06 85 02 44 05
Jean-Yves Chopard 06 62 67 45 50

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.